Entrepreunariat et affection de longue durée

Aujourd'hui, je vais vous parler d’un sujet qui me touche tout particulièrement.

En tant que femme Entrepreneur, je sais combien il est difficile de mener à bien sa carrière professionnelle, sa vie familiale, sa vie sociale et tout cela sans s’oublier….

La vie d’une femme Chef d’entreprise très souvent, ressemble plus à un marathon qu’à un long fleuve tranquille.

Loin de moi l’idée de tomber dans le féminisme mais le fait est que les études parlent d’elles-mêmes, les chiffres sont là. En effet, « Selon l'Insee* seulement trois femmes pour sept hommes sont à la tête des entreprises privées. Et plus la taille des entreprises augmente, moins on compte de femmes à leur tête. Moins d'une entreprise sur trois est dirigée par une femme. »

Et pourtant, les femmes ont une charge de travail plus importante que les hommes car lorsqu'elles rentrent, elles attaquent leur 2ème journée qui consiste en la tenue du foyer, le suivi des devoirs des enfants, le repas, les courses…..et terminent bien souvent épuisées par aller se coucher tardivement ne bénéficiant alors pas d’un sommeil réparateur.

Au-delà du manque de sommeil, nous sommes également plus souvent confrontées à la maladie.

Ceci  me conduit à me livrer un peu plus sur mon parcours …

J’ai 48 ans et je suis à mon compte depuis 2016.

En 3 ans, j’ai essuyé un divorce, une liquidation de société et un Cancer…

 Cette étape de maladie, je peux  aujourd'hui en témoigner a été rendue encore plus difficile de par ma situation de chef d’entreprise.

Je suis ce que l’on appelle en Affection longue durée et je n’ai pas eu d’autre choix que de continuer mon activité pendant les traitements pour maintenir un semblant de rémunération.

Mais avant d’aller plus loin, voyons d’abord ce qu’est une affection longue durée (ALD) selon le code de la sécurité sociale. Il s'agit de maladie grave et/ou chronique ouvrant droit à une prise en charge à 100 % par l’assurance maladie. Exemples : diabète, cancer, mucoviscidose, infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH)…

Après cette définition, les questions qui me viennent tout naturellement sont les suivantes :

  • Où en sommes-nous aujourd'hui de l’accompagnement de l’Entrepreneur (femme) en cas d’affection de longue durée ?
  • Que prévoit la loi, la société ?

 

  1. L’accompagnement de l’Entrepreneur (femme) en cas d’affection longue durée

En ce qui me concerne, j’ai eu la chance de pouvoir être accompagnée par une association pendant cette période,  CAIRE 13. C’est une association qui intervient dans l’accompagnement du dirigeant atteint d’un Cancer. Et heureusement que ce genre de structure associative existe car sans elles, j’aurais pu finir sous les ponts….

Il  existe bien d’autres associations encore, (les Centres ressources à Aix en Provence et Marseille, la Ligue contre le Cancer, qui apportent du soutien, tant  sur un plan plus personnel que professionnel à l’ensemble des actifs confrontés à des maladies dite de longue durée (salariés, entrepreneurs).. Inutile de préciser que lorsque vous êtes malades,  votre activité professionnelle s’en trouve fortement impactée, vous obligeant, de par les traitements lourds, à stopper totalement (cas si vous êtes salarié) ou à essayer de composer avec (cas si vous êtes entrepreneur, Chef d’entreprise, travailleur indépendant…)

Rappelons aussi que la plupart de ces structures associatives, sont créées par d’anciens malades ou leurs membres de famille qui connaissent parfaitement les difficultés rencontrées et les besoins qui en découlent.

Je pense notamment à un réseau, Cancer@Work, créé par Anne-Sophie Tuszynski qui prouve une fois de plus que maladie et vie professionnelle ne sont pas incompatibles et qu’il est important de prévoir à la fois le départ mais également le retour.

 En ce qui me concerne particulièrement, j’ai dû, comme bon nombre d’entre nous, composer avec les traitements, la maladie et mon activité….

Pour cela, j’ai dû m’adapter et revoir ma façon de travailler : ne plus chercher à remplir mon carnet de commandes mais plutôt privilégier des prestations de qualité, ne m’obligeant pas à dépasser mes
limites.

 La maladie m’a ramenée à l’essentiel et quand bien même le travail est nécessaire et que la maladie vous rend plus fort, la qualité passe d’abord par soi.

Une fois guérit, il n’est pas simple de reprendre le travail !
En effet, le cancer reste la cause de désinsertion professionnelle : « 20 % des 18-54 ans en emploi au moment du diagnostic ne travaillent plus cinq ans après, selon l’Institut national du cancer. Des études ont été également menées indiquant l’importance d’une reprise à temps partiel thérapeutique et d’un bon climat interne. »

 Il est aussi essentiel de considérer l’impact des traitements. Souvent il est un frein à l’intégration d’une personne en ALD  alors que le maintien dans l’emploi est précieux pour les malades sur le plan financier, physique et moral.

C’est aussi une source de création de valeur humaine pour les entreprises, sociale et économique.

L’Entreprise qui recrute une personne en situation de handicap démontre l’ouverture de l’entreprise sur le plan humain. Ceci améliore sa réputation vis-à-vis des salariés mais aussi auprès des clients. Cela permet également de développer et valoriser son image et sa marque employeur.

Il y a donc des intérêts à la fois pour le malade atteint d’une ALD et pour l’entreprise à évoluer ensemble, encore faut-il que la loi et la société jouent le jeu…

 

  1. Que dit la loi, que prévoit la société pour les affections longue durée ?

Selon l’article L324-1 du code de sécurité social « En cas d'affection de longue durée et en cas d'interruption de travail ou de soins continus supérieurs à une durée déterminée, le médecin traitant détermine le traitement que le bénéficiaire de l'assurance maladie doit suivre si les soins sont dispensés sans interruption ; la continuation du service des prestations est subordonnée à l'obligation pour le bénéficiaire :

1° De se soumettre aux traitements et aux mesures de toute nature prescrits par le médecin traitant et, en cas de désaccord avec le service du contrôle médical, par un expert ;

2° De se soumettre aux visites médicales et aux contrôles spéciaux organisés par la caisse ;

3° De s'abstenir de toute activité non autorisée ;

4° D'accomplir les exercices ou les travaux prescrits en vue de favoriser sa rééducation ou son reclassement professionnel.

En cas d'inobservation des obligations ci-dessus indiquées, la caisse peut suspendre, réduire ou supprimer le service des prestations. »(….)

Voilà un aperçu de ce qui vous attend si vous êtes en ALD et que vous ne vous pliez pas aux exigences de la loi….

La loi prévoit des sanctions, mais que prévoit-elle pour améliorer la situation d’une personne atteinte de maladie chronique dans le monde du travail ?

C’est bien là une question qui demeure à mon sens essentielle mais peut-être que je me trompe…. Qu’en pensez-vous ?

Ce qui est certains c’est qu’heureusement qu’il existe des  structures associatives comme CAIRE 13, Cancer@Work, Le Centre ressources, la ligue contre le Cancer car grâce à elles, nous pouvons obtenir l’aide nécessaire pour transformer une situation difficile en quelque chose de meilleur.

En ce qui me concerne, de nature positive, je dirais que la maladie m’a ouvert à un champ des possibles bien plus large. Et je ne remercierai jamais assez toutes ces personnes qui me soutiennent  et m’accompagnent encore aujourd'hui.

A l’issue de tous ces accompagnements dont j’ai bénéficié, j’ai créé le « Programme sérénité ». C’est un programme à la carte et sur mesure s’adressant aux entrepreneurs et chefs d’entreprise soucieux à la fois de leur réussite professionnelle et surtout de leur santé mais également de leur bien-être au quotidien.

Pour plus de précisions, appelez-moi :

Nathalie POZO 06 59 24 25 85

Ou écrivez-moi : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site internet : https://novation-accompagnement-concept.fr

190 Rue Topaze - 13510 EGUILLES
06 59 24 25 85 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.